top of page
Rechercher

Ensemble, on y arrivera !

L'Echo a publié ce jour un article en matière de réorganisation judiciaire.


Il ressort de cet article que : "les établissements qui, pour le moment, gravitent beaucoup autour de la place Flagey, à Bruxelles, ont l'intention de déposer simultanément des dizaines de procédures en réorganisation judiciaire (PRJ) devant le tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles afin de marquer le coup. Du jamais vu! "Cette action vise à faire pression sur le gouvernement pour qu'il agisse", nous a encore expliqué Sophie Huart qui, à ce stade de la procédure, préfère taire le nom des premiers établissements disposés à participer à cette action".


L'idée des avocats qui portent ce projet est de "fédérer autant d'établissements que possible et les accompagner dans ce dépôt simultané de PRJ. "Il faut être en nombre pour faire bouger les choses", a ajouté Sophie Huart, qui déplore l'absence de mesures fortes et concrètes pour aider le secteur de l'horeca. Cette plateforme est un moyen de pression, mais elle vise à pousser les établissements à s'organiser, à se fédérer. "Je veux que ces établissements se montrent comme des entrepreneurs responsables, ils ne veulent pas faire faillite." Pour l'avocate, si les établissements prennent les mesures nécessaires et qu'ils bénéficient du soutien de l'État, "il y aura peut-être moyen de sauver l'horeca".



N'hésitez pas à interpeller le cabinet pour toute information au sujet des procédures de réorganisation judiciaire.


Ensemble, on y arrivera !

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Bail à ferme : la Cour constitutionnelle a tranché !

Pour les avocats pratiquant le droit rural en Wallonie, la tâche était ardue depuis l'entrée en vigueur du décret du 2 mai 2019 modifiant diverses législations en matière de bail à ferme. En effet, au

Registre central des interdictions de gérer

Ce 22 mars 2023, la Commission de l'Economie, de la Protection des consommateurs et de l'Agenda numérique a entamé l'examen du projet de loi relatif au Registre central des interdictions de gérer. Ce

Comments


bottom of page